Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Sentier pédestre L’Ermitage Saint-Étienne

 Saint-Nazaire de-Ladarez, L’Ermitage Saint-Étienne

 

Longueur : 5 km aller-retour

Durée : 1h30

Niveau de difficulté : moyen

 

Parking : stade Madeleine Laissac derrière la mairie.

Le rejoindre par la rue de la Tannerie.

Coordonnées UTM : 31 T 506185 4817286

Altitude : 180 m

  

Carte d’identité du sentier

Montagne vivante et préservée, son ascension s’effectue dans l’effort pour parvenir enfin à l’Ermitage Saint-Étienne devant un panorama grandiose où le regard se perd à l’infini !

 

L’Ermitage Saint-Étienne

L’ascension se fait dans un tunnel ouvert dans la garrigue. Par endroit, le ciel bleu s’est ménagé quelques trouées. Mais l’abandon n’est pas de mise ! car au bout du chemin, en haut de la colline, l’ermitage Saint Etienne est posé comme une halte avant l’infini. Il domine la plaine de l’Orb jusqu’à la mer qui brille à l’horizon.

La position est éminemment stratégique. L’ermitage saint Etienne est peut-être antérieur au 8e siècle. Il se compose d’une chapelle, d’une habitation et d’une citerne pour l’ermite.

L’intérieur de la chapelle est accessible : on y remarque le chevet carré typique des constructions wisigothes ainsi que des peintures, témoins d’anciennes fresques murales.

Saint Etienne est le premier martyr de la chrétienté. Il est connu pour accomplir des prodiges parmi le peuple. Les écrits médiévaux en font un véritable thaumaturge. Convoqué devant le Sanhédrin, Etienne s’en prend violemment à son assemblée. Tous se jettent sur Étienne, le traînent hors les murs de Jérusalem et le lapident à mort. En Orient comme Occident, Étienne prend une grande place pour les premières communautés chrétiennes. En 439, à Jérusalem, sa dépouille est transférée dans une basilique spécialement construite à cet effet.

A la même époque, l’art wisigoth se développe en Languedoc. Toulouse, alors capitale, vit un petit siècle d’or au Ve siècle, avant que l’aristocratie wisigothe ne se replie sur Tolède. La Septimanie (les alentours de Narbonne) est wisigothe jusqu’au 8e siècle. Les relations paisibles entretenues avec les Musulmans donnent un prétexte à l’expédition punitive de Charles Martel qui ravage l’Occitanie en 719. A Saint-Nazaire, il existe deux autres chapelles wisigothes, aujourd’hui ruinées.

 

A voir à proximité

• Circuit de visite “l’empreinte wisgothe”

• Eglise paroissiale ouverte sur demande auprès de la mairie

• Chapelles wisigothes Saint Etienne et Saint Jean de Calem

• Fête de la noisette, tous derniers dimanche d’octobre

Fiche technique du sentier en vente à :

Office intercommunal du tourisme des pechs : 04 67 35 90 07 www.tourisme-des-pechs.com

« septembre 2017 »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
 
Nos Partenaires