Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Sentier pédestre Raouta Saoumas

 Saint Nazaire de Ladarez, Raouta Saoumas

 

Longueur : 5,2 km

Durée  : 1h45

Niveau de difficulté : moyen

 

Accès/parking : Stade Madeleine Laissac derrière la mairie. Traverser le village en direction de Laurens, passer devant la mairie et prendre à droite la rue du stade.

Altitude : 180 m

Coordonnées GPS : Long. 3.076516 - Lat. 43.508480

 

Carte d’identité du sentier

“Raouta Saoumas”, ancien chemin muletier, abrupt et caillouteux, utilisé autrefois par les bergers et leurs troupeaux, vous invite à suivre leurs pas. A travers ce parcours pittoresque, admirez le formidable travail des anciens, ces terrains en terrasses ceints de murets de pierres sèches et au loin le magnifique paysage sur la plaine.

 

Le pech de la Suque

Sur le pech de la Suque, “la grande muraille”, monte vers le sommet à 407 m d’altitude. Elle est large de 2 m à sa base et longue de 140 m avec un retour, à angle droit, de même largeur. Son utilité est peut-être militaire : les bases ont été solidement construites et ne correspondent pas avec le haut du mur qui servit de réceptacle aux cailloux qui gênaient les cultures.

Du sommet, la vue s’étend au sud sur la plaine biterroise, de la montagne d’Agde au massif narbonnais de La Clape. Au nord, on peut surveiller les hauteurs de La Lande. C’est un remarquable poste d’observation. Des tuiles, des tessons de poterie et des pavements de villae gallo-romaine ont été trouvés sur le site. Le reste du pech est rayé de murs en

pierres, matériau très abondant.

La Suque est un pech (colline en langue d’Oc) très prisé des géologues. Il est l’étalon mondial pour les conodontes, débris fossiles de vertébrés, excellents marqueurs stratigraphiques, repérés du Cambrien au Trias (-550 à -210 Ma). On croise sur la Suque une roche rougeâtre que l’on peut confondre avec du marbre. Il s’agit en réalité d’un calcaire imprégné d’une grande quantité d’oxyde de fer et qui renferme de petits fossiles. Ces roches constituent des couches jouxtant les filons de marbre. Elles ont subi moins de pression et de moins fortes températures et ainsi n’ont pas atteint le degré de métamorphisme du marbre.

 

A voir à proximité

• Circuit de visite "l’empreinte wisigothe".

• Eglise paroissiale ouverte sur demande auprès de la mairie (plan-guide dans l’église).

• Chapelles wisigothes Saint-Étienne et Saint Jean de Calem.

• Fête de la noisette, dernier dimanche d’octobre

Pour acquérir la fiche technique du parcours (en vente), contactez :

Office de tourisme intercommunal des Pechs :

www.tourisme-des-pechs.com

Murviel-les-Béziers, 04 67 35 90 07

« juillet 2017 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 
Nos Partenaires